Les favoris de la coupe du monde

La Coupe du monde au Qatar commence dans un peu plus de dix jours et quatre favoris clairs semblent se dégager :

Le Brésil, le grand favori

C’est probablement l’immense de ce Mondial. Les Brésiliens se sont qualifiés en terminant premiers du groupe de qualification de la zone Amérique du Sud et en étant invaincus, avec quatorze victoires et trois matchs nuls, la meilleure attaque et la meilleure défense.

Tite possède une attaque impressionnante avec Neymar en leader, Vinicius Jr, Gabriel Jesus, Antony, Gabriel Martinelli ou encore Rodrygo. Le danger peut venir de partout, même du milieu de terrain avec des joueurs comme Lucas Paquetá, Bruno Guimarães, Casemiro ou Fabinho. Le seul petit point faible de cette équipe se situe au niveau des latéraux avec Dani Alves et Danilo à droite, voire Éder Militão qui a déjà occupé ce poste, et Alex Telles et Alex Sandro à gauche. Le 4-2-3-1 devrait être le système privilégié par le sélectionneur brésilien.

Le dernier sacre de la Seleção remonte à 2002.

La France, tenante du titre

L'Équipe de France est aussi un des favoris de l’épreuve, elle cherchera à conserver son titre, chose qui n’a été faite que deux fois dans l’histoire. Elle pourra en plus compter sur Karim Benzema, Ballon d’Or 2022, qui n’était pas présent en 2018 et qui fait de cette Coupe du Monde un objectif majeur.

Le point fort des Bleus réside dans son attaque composée de Kylian Mbappé, auteur d’un très bon début de saison statistique avec le Paris Saint-Germain, et Karim Benzema qui s’est toutefois préservé ces dernières semaines à cause d’une gêne à une cuisse en vue de cette compétition.

Le point négatif paraît être les absences de Paul Pogba et de N’Golo Kanté, soit les deux milieux titulaires de l’épopée de 2018 en Russie. Pour les remplacer, Aurélien Tchouaméni semble tenir la corde en tant que titulaire, il reste un doute sur celui ou ceux qui l’accompagneront au milieu du terrain, tout dépendra du système qu’utilisera Didier Deschamps. Autre doute, la défense centrale sera-t-elle aussi solide qu’il y a quatre ans ? Raphaël Varane va tout juste revenir de blessure, comme Lucas Hernandez et il y a des incertitudes sur les hommes alignés dans ce secteur de jeu.

 

L’Argentine, pour Messi

Pour ce qui devrait être la dernière Coupe du Monde de Lionel Messi, l’Argentine aura à cœur de briller et d’aller chercher un titre qui lui fuit depuis 1986. L’Albiceleste avait terminé deuxième des qualifications de la zone Amérique du Sud derrière le Brésil en étant invaincue, avec onze victoires et six matchs nuls.

Pour accompagner le numéro 10 argentin en attaque, on devrait retrouver Lautaro Martinez et Angel Di Maria. Et le banc n’est pas en reste avec des joueurs tels que Julián Alvarez, Papu Gomez ou Angel Correa. Les incertitudes de l’Argentine se situent au niveau de la défense, seul Nicolás Tagliafico, le latéral gauche de l’Olympique lyonnais, semble être assuré d’une place de titulaire. A droite, il y aura match entre Nahuel Molina et Gonzalo Montiel et dans l’axe, il y a plusieurs options avec Lisandro Martinez, Nicolás Otamendi, Cristian Romero et Germán Pezzella. Le sélectionneur Lionel Scaloni alignera vraisemblablement un 4-3-3.

 

L’Angleterre, la continuité

Finaliste du dernier Euro, l’Angleterre semble être en position de viser quelque chose d’important avec sa nouvelle génération même si les joueurs de Gareth Southgate ont réalisé une très mauvaise Ligue des Nations avec trois matchs nuls et trois défaites en dix rencontres.

L’Angleterre pourra s’appuyer sur le meilleur buteur de la dernière Coupe du Monde Harry Kane. Dans un système qui devrait être le 3-4-3, il devrait être accompagné de Phil Foden et de Raheem Sterling en attaque. Bukayo Saka, leader de Premier League avec Arsenal, pourrait avoir son mot à dire. Les deux milieux devraient être Jude Bellingham, auteur d’un début de saison remarquable avec le Borussia Dortmund, et Declan Rice.

Incertitudes concernant les blessures, Kyle Walker, Kalvin Phillips et Reece James ne rejoueront pas avant le Mondial, ils ne sont même pas sûrs d’être présents ! Ben Chilwell est d’ores et déjà forfait ! Des doutes existent sur la défense, Harry Maguire, habituel titulaire, ne joue plus avec Manchester United, John Stones tout comme Kyle Walker jouent latéraux droits avec leur club et dans l’axe en sélection. Seul Eric Dier paraît être une certitude. Il y a également un doute sur l’homme qui occupera la place de gardien titulaire entre Nick Pope et Aaron Ramsdale, tous deux auteurs d’une très bonne saison.

Les Three Lions n’ont remporté la Coupe du Monde qu’à une seule reprise, en 1966.

Voir tous les articles
besoin d'une estimation ?

Demandez un devis gratuitement & obtenez votre calendrier spécial Coupe du monde à imprimer pour les bureaux !

Demander un devis